Retrouver la forme, pour se motiver.

Publié le par Raph

Voilà, quelques temps que je n'ai plus conté mes frasques.
Rien n'en vallait vraiment la peine, trop mou durant la fin de l'été.
C'est finalement ce laissé aller physique qui m'a fait atteindre des sommets.
De retour de vacances fin Octobre, j'atteignais le poids de 101,5kg,
assurément une semaine en "All Inclusive" ne pouvait rien arranger.

Toutefois, je mis attendais, comme un objectif, la barre des 100kg.
C'était la limite a franchir pour provoquer le déclic, "The Clic".

Le début du combat:

Tout d'abord moralement, il n'est pas évident de se remettre à bouger,
car malgré mon passé de sportif de village, il faut réussir à se faire mal très tôt dans l'effort.
Après 4 ans sans toucher une raquette de tennis, ni un vélo ou une paire de running,
il me faut une periode test pour savoir ce dont je suis capable
et trouver des bases et des références pour suivre une progression sereine,
ce qui augmentera également ma motivation.
Tout ça c'est dans la tête.

Et le physique, les douleurs musculaires, l'angoisse de la blessure, sont un énorme frein à la progression,
les muscles qui tirent pendant et après l'effort, les courbatures qui durent.
Le souffle très vite trop court, un besoin de récupération difficile,
autant de désagréments qui ralentisse l'envie de se dépasser.

Mais il faut y aller, "the Clic" à retentit

Début des hostilitées,
Duel entre frangins sur un court de tennis, (un retour en arrière de + de 10 ans)
Peu m'importe le score, juste l'envie de me tester sur un terrain connu.
Après 2 bonnes heures tranquilles et 3 sets, les douleurs sont présentes, j'ai du mal à démarrer et à frapper la balle
Sur le rajet du retour en voiture, je n'arrive même plus à changer les vitesses dans la voiture tellement l'épaule me tire,
à la maison je me déchausse et découvre un doigt de pied en sang (chaussures trop neuves)
Courbatures pendant 2 jours, incroyable, si dur après 4 ans d'arrêt, j'ai du mal à y croire et pourtant.
Choses positives, c'est la technique et le sens du jeu, la-dessus je n'ai presque rien perdu, juste de la vitesse et la précision, normal. (c'est comme le vélo)

Résultat, va falloir bosser, pour retrouver un minimum de condition !

Publié dans Sport

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article