Résultats Duathlon de Still 2010

Publié le par Raphael Siegel

Résultats 2010

Découverte Individuel

Découverte Relais

Avenir

Sprint Individuel

Sprint Relais

 

Mes Courses

 

Découverte en Relais

Sprint en Individuel

 

Matin Découverte en Relais

Cap    1,5 km

Vélo 12,8 km

Cap    1,5 km

 

9h30, Arrivée au parking voiture, dans un champ, au bord du village ,à 400 m de la manifestation,

l'occasion pour moi de découvrir à pied le vallonnement des ruelles.

A première vue le départ en cap se fait déjà en monté et l'arrivée en sens inverse.

J'y retrouve mon père qui a déjà fait un tour d'échauffement sur le circuit vélo

et qui repart pour en faire un deuxième pour la mise au point.

 

Le temps de récupérer les dossards, de retourner à la voiture prendre les affaires et se mettre en jambes, je n'ai pas le temps de faire un tour du circuit de cap.

Le parc à vélo est ouvert, on peut se mettre en place, dernières consignes au briefing et les coureurs se dirigent vers la ligne de départ, Individuels et Relais confondus.

 

La course est lancée,

Départ rapide, mais pas à fond, du coup je me retrouve coincé à devoir zigzaguer pour faire ma place, ça bascule, après quelques virages en descentes, ça va mieux, je dépasse progressivement, on traverse un pré avec un petit pont, puis ça remonte bien, virage, ça monte sur maccadam, je progresse mais hésite à faire le forcing.

Au bout de cette rue, une descente très raide dans le pré, je lache les jambes et pourtant 2 gars me dépassent comme des furieux, à nouveau un petit pont et on remonte dans le village pour finir en descente où je lache tout.

 

Le temps de cafouiller pour transmettre la puce de chronométrage à mon père et le voilà parti pour 12,8 km de vélo.

Je constate qu'il y a 3 coureurs de relais qui sont déjà arrivés dans le parc, donc on doit être 4e relais avec 2 poursuivants très proche.

Le speaker annonce un homme en tête de course, il s'agit d'un des relais, ça va vite.

Les 3 premiers relais font leur transition avec une avance énorme.

 

Mon père arrive avec un poursuivant, il a donc assuré un bon tour chrono.

On se passe la puce et je sors du parc 5e avec 20 mètres de retard.

Maintenant, connaissant le parcours, je peux gérer mon effort et j'envoi ce qu'y me reste.

Rapidement je dépasse et me retrouve 4e relai , je prends le large et ne lache rien.

Finish avec un bon sprint car derrière j'entendais que ça revenait.

 

A voir les chronos Cap et Vélo, on est a notre place.

Devant, les 3 premiers étaient costaud, surtout le premier qui a survolé l'épreuve.

Le passage de puce nous a fait perdre des gros paquets de secondes, mais les repères sont pris et on va encore progresser le week-end prochain à Rixheim.

 

Classement Scratch Découverte en relais

 

1 SPRAUEL NAVARRO 277 M SE SCHARRACHB     00:30:55.09   00:05:53.04  00:18:41.97  00:06:20.08
2 LAUMONT MEYER      278 M SE DINSHEIM              00:33:49.80   00:06:16.30  00:21:51.64  00:05:41.86
3 GEYER JOST               276 M SE BALBRONN            00:34:25.25   00:06:39.95  00:20:53.71  00:06:51.59
4 SIEGEL SIEGEL          280 M VE HERRLISHEIM       00:38:50.38   00:07:29.14  00:24:35.55  00:06:45.69
5 PAUL MIEGE                279 M SE MOLSHEIM             00:39:18.34   00:07:48.68  00:24:12.02  00:07:17.64

 

Classement Catégorie Vétéran

Ben, avec la moyenne d'age, ils nous ont mis Vétéran

 

1 SIEGEL SIEGEL          280 M VE HERRLISHEIM   00:38:50.38   00:07:29.14  00:24:35.55  00:06:45.69
2 SCHELL SCHELL       273 M VE HAGUENAU        00:44:51.93   00:08:33.16  00:28:12.79  00:08:05.98
3 RIBSTEKIN BOURRE 272 M VE FRANCE              00:47:09.49   00:08:39.97  00:30:01.14  00:08:28.38

 

En garde le même Duo pour participer au Duathlon Sprint à Rixheim en Relais,

sur des distances plus interressantes 4,4km 36km 4,4km.

 

Aprèm Multi-Sprints en Individuel

Cap      3 km

Vélo 12,8 km

Cap      3 km

Vélo 12,8 km

Cap       3 km

 

Pendant la pause de midi, on m'indique la côte à monter en cap, juste sur la colline en face, wouahhhhhh.

Effectivement ça va casser les pattes, je ne m'imaginais pas ça du tout, impressionnant.

Moi, qui ne connait que la montée des ponts d'autoroutes.

 

Sur les conseils de mon père, je pars faire une reconnaissance du parcours vélo, à peine sortie du village, on tombe sur une montée avec un foutu vent de face, je mouline un peu à 14 km/h, dur dur et comprend rapidement qu'il va falloir très bien gérer son effort et trouver une bonne roue pour avancer. Je fais demi-tour, direction le parc, je ne veux pas me griller pour rien.

 

Sitôt le parc ouvert, je me soumets aux contrôles des arbitres et trouve ma place, N= 39

Je repars faire des foulées pour me chauffer.

Les vedettes arrivent, armées de leurs vélos très haut de gamme.

Le parc se rempli de milliers d'€ avec des machines en tout genre.

 

Les choses se mettent en place, le speaker fait le briefing et direction la ligne de départ.

Je reste en fond de grille pour faire une course en gestion. La tactique va être de faire le premier tour de cap et de vélo en mode observation et après on vera surtout d'après mes mollets.

 

Starter de départ, Go !!!

La meute est lachée, ça part fort devant et beaucoup moins derrière. je suis pas loin d'être dernier

Le début de parcours est le même que ce matin jusqu'à la montée infernale.

Des participants montent déjà en marchant, moi non, ça me convient et j'en dépasse quelques autres encore.

Arrivé au sommet, ouf, ça bascule et descend tout du long sur une bonne pente jusqu'au retour dans le village, super agréable et facile de dérouler les jambes.

Petite remontée puis descente et déjà on retrouve le parc à vélo.

Je fais une transition lente pour ne rien oublier et surtout déjà boire un peu.

 

Sorti du parc, j'enjambe le vélo et c'est parti pour un tour de folie.

Je mouline pour habituer les jambes et me voilà en dehors de Still, premier virage et la montée face au vent.

Aie, il me faut une roue à suivre, il y a bien du monde devant moi, mais face au vent ça n'avance pas beaucoup.

On me dépasse, ça y est, je fais l'effort et m'accroche à sa roue, c'est un cycliste avec un maillot de club. Dossard 51.

On avance à un bon rythme, je doute même de pouvoir tenir sans me griller, c'est qu'il y a encore du chemin à faire.

Ouf, une cassure, ça fait du bien pour se relancer et ça monte encore.

Dans la descente vers Flexbourg, un autre concurrent vient à notre hauteur, je le laisse passer pour prendre sa roue, mais il ne fera pas long feu, je dois faire l'effort pour rechercher le cycliste précédent qui a fait le trou.

Je regarde le compteur, on a 5 km, et le vent passe dans le dos mais on a encore des bosses à monter.

Arrive la montée de Balbronn, je prends les devants et m'échappe tout seul, j'en laisse encore 3 sur place.

Et soulagement, la longue descente, j'en profite pour boire et gaz, je mouline pour pointer à 56 km/h.

De nouveau une bosse et descente vers Still pour retrouver le parc.

 

La transition, je la fait tout doucement, je prends le temps de boire, je m'assoupli et m'étire, secoue le tout et sors du parc en toute méfiance.

A peine 200 m de couru et "tac" les mollets qui se figent, encore 20m et je m'arrête au ravitaillement pour boire.

Je repars tout doux et ça tiens mais impossible d' accélérer sans risquer la crampe.

La montée infernale, au bout de 20m je me suis mis à marcher, finalement ça va presque aussi vite.

Un peu avant le sommet et avec les encouragements des spectateurs, j'ai relancé.

Ca bascule en descente, je peux dérouler en restant sur la réserve et ça fait du bien.

Le tour se termine avec tout de même une petite accélération.

Transition toujours calme, je bois encore et prend un bidon plein sur le vélo.

 

Au moment de grimper sur le vélo, une cycliste me devance et m'invite à prendre sa roue.

Le temps de mouliner un peu, je la revois au début de la montée, vent de face.

Je fais donc l'effort pour la rejoindre et prendre sa roue, sur son maillot blanc et noir, je vois ASPTT de Strasbourg, Génial, me dis-je.

Mais au fil des mètres la vitesse décroit, que faire, aurais-je la force de me lancer seul ?

Bon, je me décide à passer devant pour prendre un relai, peut-être qu'on pourra avancer ensemble.

Elle prend bien m'a roue pendant un temps, mais avant la première relance céde tout de même du terrain.

Descente vers Flexibourg, je marque un temps avant de mouliner et tiens la revoilà.

On descend à 2 et à chaque montée je reprends les devants pour faire le trou, mais à chaque fois elle revient.

Pour la montée de Balbronn, j'attaque fort, au sommet personne derrière moi, j'en profite pour boire beaucoup et mouline tout le long de la descente en surveillant mes mollets qui voudraient bien s'arrêter.

Dernière montée, je me retourne et qui je vois pas à 20m, la revoilà. Au sommet, elle est juste derrière moi.

Pour la dernière descente vers Still, je mets la sauce et on arrive ensemble au parc.

Je me dis que ça va être serré avec elle pour le final.

Mais non, car elle participe en relai et c'est sa coéquipière qui part pour la cap.

 

Transition, la dernière, Aie, étirement, allongement, assouplissement, torsion, massage, tout y est passé pour y croire.

Je démarre la cap, 200m et rebelotte, les mollets qui coincent, je refais un arrêt au ravitaillement (très bien placé d'ailleurs). C'est reparti tout doux, toujours en limite de crampe.

Je fais la montée infernale à nouveau en marchant avec de grandes enjambées.

Passé le sommet, y'a plus qu'à dérouler, après quelques mètres j'en profite même pour envoyer du gros et je reprends deux concurrentes.

Lors du passage dans le pré, aie, une petite crampe au-dessus du genou droit, étrange, du coup je limite l'effort dans la dernière petite montée dans le village.

Et la libération dans la descente finale, à fond jusqu'à la ligne, pour le plaisir de finir.

 

1     SCHULER PASCAL  1 M SE TRIMOVAL                     01:12:32.25 

15   SIEGEL ALAIN         19 M SE ASPTT STRASB TRI    01:18:26.83 

108 SIEGEL AUDREY   18 F  SE ASPTT STRAS TRI       01:43:42.88 

113 SIEGEL RAPHAËL 39 M SE Herrlisheim                   01:48:17.27

sur 127 participants

 

Bravo aux organisateurs pour ce magnifique parcours, constamment dans l'effort, tout en bosses, vraiment intense.

Pour sùr, j'en ai pris plein les mollets.

 

Je termine soulagé et heureux d'avoir réussi cette épreuve, mais reste deçu de n'avoir pas pu me donner à fond.

Car je fini l'épreuve sans être réellement fatigué, mais avec des mollets en béton.

Ces fichues transitions du vélo vers la cap me bloque complétement.

Faut dire que j'ai pas beaucoup d'expérience en vélo, à peine 4-5 sorties de 20 km.

 

Fin de la journée, j'apprends qu'on a reçu un prix.

Oh Surprise !!!!

Le prix de la famille la plus nombreuse, eh oui,

Nous étions 6 participants, sur les 3 épreuves, Raymond, Audrey, Alain, Emma, Nicolas et Moi.

Avec 7 inscriptions, puisque j'ai participé à 2 épreuves.

C'est pas grand chose, mais ça fait toujours plaisir.

 

Bientôt Betschdorf

Publié dans Les courses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

LeJaune 13/04/2010 21:13


Salut les gars,
Je vous l'avais dit, je le connais le raph vous verrez d'ici quelques temps, il va tous nous exterminer.... Maître Aless ton temps est compté. hi hi
C'est cool les gars ça fait plaiz de voir que vous vous faite plaiz.
Vivement Betschdorf.
Bonne récup, bon training et à +++
Ciaociao


Alain 12/04/2010 22:49


Bravo le relai "Siegel" !
Raph t'as beaucoup mieux couru ton 2ème tour. Ne te retiens pas au départ, lâche les chevaux tout de suite, tu auras assez de temps pour récupérer entre tes runs. Les distances sont courtes, c'est
du sprint, il n'y a rien à gérer, à fond les manos pendant qques minutes.

A rixheim ça ira encore mieux.
Bonne course.


Raphael Siegel 13/04/2010 01:21



Ok, c'est vrai que j'aurais pu gagner quelques précieuses secondes dès le démarrage. Pour Rixheim, je connais plus la distance, donc mieux gérer sur du 4,4km, ça ira mieux.



Raymond 12/04/2010 21:27


Salut Michel et merci pour ton commentaire élogieux, mais à mon âge on préfère plutôt les distances un peu plus longues (un bon 100 quoi !) Mais le principal est de prendre du plaisir ! Sans parti
pris, je trouve que Raph a beaucoup de mérite ; en 1-parce qu'il débute dans le milieu, en 2-il aborde les choses avec pragmatisme et en 3-il est compétitif avec du potentiel encore en réserve ! !
!
Et Dimanche 18, on remet les couverts à Rixheim.
Te souhaite une semaine ++


LeJaune 12/04/2010 20:26


STOP AUX HAMBOURGERSSSSSSSSSSSSSSSSS HI HI


Raphael Siegel 13/04/2010 01:04



Rien de tel pour remonter le moral. Und Tschuss.



LeJaune 12/04/2010 18:46


Aie Aie les mollets qui piquent !!!
Bonne préstation pour une première. Faut le faire. Raymond toujours aussi fort à vélo !!!
Punaise c'est top les gars,
A++++
Ciao ciao


Raphael Siegel 13/04/2010 01:02



Un lendemain pareil, ça faisait longtemps que j'en avais pas eu. J'en boite encore.


C'est le metier qui rentre. Mais ce fut bon !!