Reconnaissance à l'eau

Publié le par Raphael Siegel

On y est allé, on a tourné, on s'est planté, on est revenu, on a fini, c'est pas grave, on y retournera.
Les mystères de la forêt n'ont pas tous était dévoilés.

En ce Jeudi 07 Janvier 14h, la neige tombe toujours, un tapis blanc recouvre bien les chemins, camouflant des plaques de verglas et de nombreux pièges, avec une température de -1°C.

Cette séance à pour but de faire la reconnaissance de la boucle de 13 km du Run & Bike de la Wantzenau
et de faire un nouveau test sur une telle distance.
Je pars accompagné de mon père sur son beau VTT, qui m'aidera à trouver le chemin en forêt.

Voici le tracé effectué, à comparer avec le tracé de l'article précèdent, terrible :

13km-effectue-Wantz.JPG

En commençant au cimetière, direction le stade, en passant par le tennis, puis le long de la gravière, tout va bien.
On commence bien vers la forêt et ensuite on a manqué de prendre à droite, malgré notre hésitation.
Finalement on continu tout droit en penssant prendre sur notre gauche pour retrouver un chemin paralélle pour le retour, et non, au bout y'a de l'eau et nos deux tentatives pour trouver un autre sentier sont également tombées à l'eau.
Ce qui nous a vallut des arrêts pour réflexion et pour faire demi-tour.
On décide alors de rebrousser chemin tout simplement, tout en mémorisant le paysage, ça peut servir.

De retour à la gravière, on coupe le parcours car le temps nous est compté, et le compteur km est déjà bien avancé.
Le parcours effectué fait tout de même 13,3 km, donc notre éscapade en forêt à bien rallongé la distance.
Le tout, de ce qu'on a vu, est bien plat, pas de gros obstacles, les chemins sont tous en durs ou bien tassés, sauf 3 ou 4 passages sur terre.

Au final, après discution, on pense avoir trouvé nos erreurs de parcours et devrions pouvoir le refaire sans trop de problème. Une nouvelle date sera arrêté prochainement.

Pour ma course,
j'ai pris le rythme habituel, calme et attentif, car les pièges était nombreux.
On a manquait, chacun notre tour, de tomber suite à une glissade sur des plaques de verglas.
Le fait de faire le parcours accompagné est très agréable, car beaucoup moins monotone.
Les km défilent et je n'ai aucune douleurs aux jambes, impeccable, tout va bien.
Après notre escapade en forêt, le plus gros est fait, le reste du parcours est connu,
donc je veux accélérer un peu pour tester mes capacités.
Hic, mon souffle coince très vite et je me sens réduire la cadence,
c'est pas grave, je calme pour retrouver une cadence stable et y'a plus qu'à gérer pour les derniers km.
Pas de finish flamboyant.

Les jambes vont bien, aucun signe de faiblesse.
Mais je coince au niveau du souffle, pas moyen d'accélérer.

Distance de 13,3 km  en 1h14m33s
Soit 5'36'' au km
Soit 10,7 km/h

Publié dans Sport

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alain 07/01/2010 22:17


La prochaine fois je viens avec, ce sera plus simple.
A+.


Papy 07/01/2010 18:14


En effet, repérer un chemin dans une nature recouverte d'un manteau blanc avec un guide qui n'avait pas le bon plan et sans signalisation, on ne pouvait que se planter. Les kilomètres sont dans les
jambes pour le reste c'est pas grave, des repères sont pris et la prochaine expédition sera plus fructueuse et puis le jour de la compétition, une signalisation appropriée avec panneaux et
signaleurs dirigeront les participants. Pour la prochaine sortie, il faudra prévoir le fusil de chasse car renards et chevreuils sont les résidents de cette belle forêt avec son décor authentique !
A la prochaine....


Raphael Siegel 14/01/2010 20:15


En plus, on s'est aussi loupé en passant sur la dune. Ce n'est pas le bon chemin, il faut tourner plus loin au niveau du second plan d'eau. C'est flagrant en comparant les plans.