Négatif, mais vraiment

Publié le par Raph

Samedi 19 Dècembre 2009,
Alors que ma Maman se réveille soixantenaire,
Moi, bien au chaud dans la maison, 22°, je me déguise pour sortir faire mon footing.
Voyant par la fenêtre que la neige tient bien au sol, je passe jeter un oeil sur la température extérieur,
-12,5°C, Arf, c'est pas possible.

Hésitation, ...........

Bon, je me résigne à ne faire que mon parcours habituel de 4,9km.
A glagla, il me faut soit un protège nez, soit un nez de rechange spécial polaire.
Une fois lancé, le temps de faire chauffer, la température négative ne se ressent pas beaucoup,
seul le visage se fige, et la barbe se glace.
Sur la partie aller, je croise un autre coureur de l'extrème, au moins, je suis pas le seul fou.
Les appuis ne sont pas stable, la neige se dérobe sous mes semelles et la glace des flaques craque.
Sur le retour, le corps bien chauffé, il ne faut surtout pas s'arrêter.
Arrivée à la maison, je marche quelques ronds et rentre me mettre au chaud.

Parcours en 25'55''
Soit 5'19'' au km
Soit 11,34 km/h

Publié dans Sport

Commenter cet article

Papy 20/12/2009 11:08


Si, si...il y en a, je les ai vu, ils sont des milliers et plus même, ils sont tout petits et ils courent comme des fous en long et en large dans la nature. Pour en chopper un, il ne faut pas faire
grand chose, il suffit d'ouvrir la bouche et hop, c'est fait ! Mais il paraît que ce n'est pas bon ! Donc, moralité : il faut courir la bouche fermée...........


Alain 20/12/2009 09:58


Et dans le grand froid... pas de microbe.


Papy 19/12/2009 20:39


Hé bé, il fallait avoir envie mais surtout du courage pour se lancer dans la nature et jouer aux SDF (Sur-Dose de Froid) pendant le temps d'un footing - Que veux-tu la forme est à ce prix, surtout
que demain les pieds et les jambes seront rangés sous la table pour laisser d'autres organes travailler ; bon ape ! A deux mains...........