Ma course à Lauterbourg 10 km

Publié le par Raphael Siegel

Un vent glacial se rajoute à une température de -2°C, les rues sont dégagées et la neige sur les bords est figée.
Le soleil fait son appartition pour motiver les troupes.

Sur place, un grand parking, une salle de sport récente avec une réception accueillante.
Le parcours est affiché, 10km sur 1 petite + 2 grandes boucles dans la ville, au sec.

Tracé 10km Lauterbourg

Environ 168 participants,
Pour cette fois, je me place dans les 50 premiers sous la banderole pour voir le départ des meilleurs et essayer de prendre un départ rapide (pour moi) en profitant de l'effet de vague.
400m plus loin, beaucoup de monde m'a déjà dépassé, je commence a être à ma place.
Mon rythme est plus rapide qu'à l'habitude, je passe au 3 km en 14', pour moi c'est très bon, 4'40" au km
et décide tout de même de ralentir quelque peu, en prévision du vent qui sera de face au retour.
Quelques coureurs me dépasse, mais je suis conscient qu'il vaut mieux ne pas forcer.
Je tiens environ les 5' au km, je penses déjà à finir largement en moins de 50'
Passage au 6e en 29'03".
Ensuite le 7e km, celui que je redoute le plus mentalement, mais tout va bien, le décor de la ville et les villageois/supporters permettent de penser à autre chose.
Au 8e, le chrono est bon, 39'12", maintenant, faut tenir.
J'ai une lièvre juste devant que je rattrappe doucement, arrivé à son niveau, elle accélère et reprend 5 mètres.
Une deuxième femme me dépasse aisèment, et prend 10 m, deuxième lièvre de choix.
Arrive le dernier kilomètre, 44'20", et il me reste de quoi faire un finish
J'allonge ma foulée et revient sur les deux participantes, en restant placé derrière, j'hésite à accélérer,
avant la dernière ligne droite, mon Père m'encourage à accélérer pour le finish.
C'est le déclic, mes jambes sont passées à la vitesse supérieure,
je passe une des concurrentes et sprint sur les 200 derniers mètres sans pouvoir reprendre l'autre qui a bien tenue ça place. Je suis à bout de souffle, vraiment à bout et les jambes vont bien.

Passage sur la ligne 127e / 168

C'était prémédité, les organisateurs savaient que c'était possible, que j'en suis capable,
c'est pourquoi j'ai couru avec le dossard 10km en 49'.

Dossard1049.jpg

New Raph record, enfin première réfèrence sur 10km
Mon temps au 10 km : 49'06"
Soit 4'55" au km
Soit 12,22 km/h

Publié dans Sport

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

L_ange_vert 15/03/2010 13:00


oui effectivement bien vu, mais à chaque fois disons que j'ai une excuse, molsheim vu son degré de difficulté vaut largement les 3h45 de Paris, une blessure pour Geneve et à Berlin un manque
d'entrainement suite à un retour de l'étranger tardif, la préparation d'un marathon ne doit pas se faire a la légère et j'en ai payé les conséquences à Berlin...mais je regrette absolument pas de
l'avoir fait, superbe ambiance vraiment inoubliable... en ce qui concerne les grands raids je ne suis pas fan du tout mais je dis chapeau à ceux qui le font..des amis ont fait la diagonale et ils
en resssentent encore les stigmates.


Raphael Siegel 15/03/2010 21:56


Le marathon est déjà une grosse distance a laquelle il faut vraiment être préparé.
Pour 2011, je vise celui de Molsheim ou celui de Paris.
Et pour éviter la route surement des mini-trails, plus course nature avec un peu de dénivelé.
Sinon je vais tester le duathlon et triathlon, juste pour participer sur des courtes distances, ça me semble interressant.


L_ange_vert 15/03/2010 09:55


je vois que tu es sérieux dans ton entrainement,et tous tes efforts finiront par payer c'est évident..mais si je peux te donner un conseil fais attention à la surchauffe, j'en ai fait les frais, il
ya qq années ...mon expérience sur la cap est diverse, j'ai commençé il y a dèjà plus de 20 ans avec des courses petite distance ( championnat de france militaire en cross puis 10kms avec un record
de 35'17)mais ensuite beaucoup de sollicitations de part et d'autres et beaucoup de fatigue, c'est le piège et un malaise lors d'une course.. grosse peur et gros passage à vide ensuite et voilà que
depuis 2005 je reprends tranquillement en me décidant de courir sur plus long (1er essai réussi au marathon de Paris en 3H45 ) maintenant je cours pour le plaisir, mon emploi du temps me permet pas
hélas de suivre un entrainement régulier..mais cette année je me suis lancé le défi de battre mon record au marathon , j'ai donc décidé de commencer mon programme un peu plus tot et d'y inclure qq
courses régionales, l'emploi d'un cardio polar est primordial.. et toujours beaucoup de repos et de sommeil.


Raphael Siegel 15/03/2010 12:23


Voilà, courir pour le plaisir, c'est bien ce que je recherche et que je trouve actuellement.
Il est vrai que la progression au niveau chrono est interressante et permet de se fixer des objectifs. J'ai pu constater sur votre blog que vos chronos sur marathon augmentent depuis 2006. Pour un
homme d'expérience, c'est un bon challenge pour 2010, avec un suivi régulier, ça devrait être réalisable dans de bonnes conditions.
Ce qui me fait plaisir à suivre, c'est mon frère et ma belle-soeur, triathlètes, qui ont réalisés l'exploit de terminer la diagonale des fous sur l'ile de la Réunion, 149 km dans un paysage
magnifique. Peut-être qu'un jour j'y serais.


L_ange_vert 14/03/2010 19:04


Bonjour
bravo pour ta perf , je vois sur ton site que tu as prévu pas mal d'échéances, donc le semi de la wantzenau, comment se passe ton entrainement n'est ce pas trop tot pour toi ?? en ce qui me
concerne j'ai préféré celui de strasbourg, prévu en mai, la date me convient mieux..je me prépare pour un marathon en fin d'année
salutations


Raphael Siegel 14/03/2010 23:51


Ca va faire 5 mois que j'ai démarré la course à pied, à raison de 3 à 4 sorties par semaines, en fonction des sensations, sans jamais pousser à l'extrème.
Pour l'instant, je veux réussir à faire de l'endurance et ce n'est pas trop tot, comme tout va bien, je m'en sens capable, mon prochain défi sera le semi-marathon de la
wantzenau, sans battre des records, juste arriver au bout. Ensuite viendra le travail de vitesse, progressivement, sur la base du 10 km.
Mon premier marathon sera pour 2011, pour ca, je pense qu'il faut être très solide des articulations, donc beaucoup d'entrainement, quelques semi, suivi de bonnes récupérations.
Au niveau planning, j'ai noté tout ce qui m'interresse, mais je ne pourrais pas tout faire.
Quel est ton experience perso ?


Alain 08/03/2010 22:53


Félicitations Raph, de mieux en mieux, je pense que tu vas te rapprocher des 45' pour la ronde des bucherons. Ca fait 4'30" au kilo. Il y a du boulot mais c'est possible si tu fais les bonnes
séances à te rentrer dedans. En plus t'as un coach de choix avec papa ancien champion de càp.
A+.


Raphael Siegel 09/03/2010 08:22


C'est bien 45' que je vise pour 2010. Avec de l'entrainement et du soleil, ça devrait venir.
Mais les Sages m'ont prévenus de progresser doucement et penser à bien récupérer, pour éviter la panne. Et schirrhein sera peut-être encore un peu tôt, mais qui sait.
Le coach connait bien la musique, il a ça dans le sang. Ses conseils avant, pendant et après me font encore gagner des secondes. Mentalement ça positive un max.


ludo 08/03/2010 21:35


belle perf ! maintenant va falloir se fixer un autre objectif :)


Raphael Siegel 08/03/2010 22:00


Avant de faire mieux, mon prochain objectif sur 10 sera de rééditer la même perf.
Sinon, je vais me focaliser sur le semi, puis sur le Dua de Still en Relai Découverte.
Je pense qu'en changeant les distances, ça me fera bosser l'endurance et la vitesse.
Ton collègue José à survolé le parcours en solo, ce Dimanche, comme à Neubourg.