Le tracé du parcours Bike & Run de la Wantzenau

Publié le par Raphael Siegel

23/01/2010 par -1°C, vent nul, sol un peu gras.

Un petit groupe familiale de sprinteurs, formé de 3 générations, s'est organisé pour faire la reconnaissance du circuit du Bike & Run de la Wantzenau. La bonne, cette fois-ci, pas de mauvaise surprise, on a prit un guide de choix.

Papy Raymond, Audrey, Alain, Emma, Nicolas, Jojo et moi avont pris le départ ensemble dès 10h, certain sur leur vélo, d'autre à pied ou encore en poussant son vélo (handicap).

Vu la diversité dans le groupe, les objectifs n'étaient clairement pas les mêmes pour tous,
entre entrainement, échauffement, repérage, promenade et autres.
Le principal étant toujours de se faire plaisir.

En préparatif pour la course fin Février, pour Jojo et Moi, il s'agissait de notre première sortie en duo.
Nous devons déjà comprendre et appliquer le principe du Bike & Run et permuter entre course à pied et VTT.
Il nous faut aussi nous observer et nous tester pour savoir de quoi chacun est capable, pour bien se relayer.
Pour Jojo, qui n'est pas un habitué de la discipline en extérieur, il lui faut trouver des sensations et son rythme pour se sentir à l'aise, commencer tranquillement sur les chemins, bosses et gadoue.
Pour Moi, soutenir Jojo, observer le parcours et ses difficultés, prendre des repéres, accélérer mon rythme si possible, ne pas me faire emporter en sur-régime par l'homme de tête et profiter des conseils du frangins.

Comme pour la course, nous avons un vtt pour 2, Jojo démarre aux pédales, histoire de jauger un peu l'ambiance.
Départ en peloton, sur les 2 premiers km, tout le monde peux suivre sur un terrain roulant, ensuite les conditions changent, à travers champs, les petits ont du mal à avancer et le groupe se scinde en 2.
Je demande à Jojo s'il ne s'ennui pas trop à 12 km/h sur le vélo, c'est bon pour lui.
Sous la motivation de Alain, qui me propose de permuter, de prendre le Vtt et de laisser courir Jojo, Ok.

On est au km 3, changement.
Je pédale tranquillement derrière pour observer Jojo qui maintien la cadence et se prend le luxe de discuter.
Après 600m, pour ne pas le griller trop vite, je lui dit que je pars sur 400m devant, je pose le Vtt et j'enchaine en courant, pour que lui puisse reprendre le vélo à la volée et se reposer en me rattrappant.
Avec mon échappé, j'avais donc de l'avance sur mes deux poursuivants.
Alain qui pousse toujours son vélo, n'a pas tardé a me rejoindre pour reprendre les devants et ouvrir la route.
Je ne cherche pas à l'accroché mais comme ça va bien, j'essaie d'accélérer un peu.
Jojo se fait un peu attendre et me rattrappe, on discute pour savoir comment il se sent.
Il a parcouru 1 km sur un rythme soutenu, derrière la locomotive, ça l'a bien entamé et il lui faut soufflé un peu.
Donc on programme le prochain relai, qui sera un peu plus court et sans forcer, à son train.

Km 5,5 changement.
Il part jusqu'à la clairière, où il pose le Vtt et cours à travers champs, seul en tête.
Alain en profite de nouveau pour accélérer et ne pas perdre Jojo de vu, pour prendre le bon chemin.
Moi, j'attrappe le vélo et mouline pour dégourdir mes jambes,
au bout du champs une bonne petite monté cassante, que je monte bien sans forcer.
Jojo est en ligne de mire, il avait pri une bonne avance.
Je dépasse Alain qui dépasse Jojo, chacun a son rythme, c'est bien comme ça
Cette fois, juste un mot pour savoir si ça va et je prend de l'avance.
Arrive la gravière, je pose le Vtt et cours,
là, mes jambes ont du mal à faire la transition, ça fourmille quelques mètres, mais c'est bon.
Mon rythme est bon, je suis à l'aise.
Alain ne tarde pas à me rejoindre et file devant.
Jojo arrive à vélo tranquillement à l'aise, ça va pour lui.
Il a fait environ 800m sur un rythme calme, c'est positif.
On fait quelques mètres ensemble pour remarquer que Alain profite du parcours pour faire un peu de fractionné.
Lorsqu'il part a un rythme bien soutenu sur une bonne distance, puis ralenti pour nous attendre.
Ah, c'est pas le même niveau.
On se regroupe à 3 avant Kilstett et on programme le relai suivant.

Km 8 changement
Jojo part devant à 200m et pose le Vtt que je capte peu après.
Le principe des changements est compris, c'est pas sorcier, mais faudra les bosser pour gagner du temps.
J'arrive en vélo au coin de l'usine à tuyaux, où je le dépose.
Alain est déjà là et on poursuit le long du chemin de fer.
Jojo nous rejoins bien, ça va pour lui aussi après environs 500m de course à pied.
On arrive sur la partie macadamé, où on retrouve Audrey et Emma qui ont raccourci leur circuit et nous emboite le pas.
La foulée devient plus facile car plus stable.

Jojo se sent bien et profite du macadam pour me redonner le Vtt et courir.
Ca fait plaisir, tout se passe bien. encore 500m de couru pour lui.
Arrive les champs, je pose le vélo et emboite le pas de Alain.
On arrive dans la Wantzenau, Jojo nous rejoint en forme.

Les dernières ruelles avant l'arrivée, Alain accélère, toujours sur son fractionné.
Jojo décide de reprendre les choses en main pour finir en sprint, encore 200m.
Je suis donc en vélo.
On retrouve Papy et Nicolas sur le parking de l'arrivée.
Tout le monde est là.

Heureux du résultats, d'être arrivé aussi à l'aise et d'avoir profité d'aussi bonnes conditions sur le parcours.
Le test de notre duo est positif, on tient la distance et la course le 28 février s'annonce interressante.
Le fait de pouvoir se reposer quelque peu en vélo n'est pas négligeable et devrait nous permettre d'accélérer encore en course à pied. Nous avons fini avec de la réserve dans nos baskets.
Etant donné que nous n'étions pas parti dans l'optique de faire un chrono, mais juste pour faire le parcours en testant le Bike & Run, il n'y a avait aucune gestion des relais, ce qui ne pourra être que mieux pour la prochaine.

Pour les transitions en vélo, Alain nous fait une démo explicative de la meilleure façon de faire.
Effectivement, cela devrait nous faire gagner beaucoup de temps sans effort, c'est noté.
Ensuite, il va falloir trouver les bonnes distances pour les relais, 500m, 800m, 1km ou autres.
On vera avec les prochains entrainements.

Distance parcourue 12,7 km en 1h04m26s

Avec un minimum, on vise sous les 1h pour le même parcours, sachant qu'il manque la boucle de départ de 500m.
En bossant la gestion des relais, on devrait se rapprocher des 55min pour les 12,7km.
A terme, on devrait viser les 50min.

Dès que possible, on va se planifier une nouvelle séance d'entrainement sur le parcours.
L'envie y est, ne la lâchons pas.

Attention, le niveau va monté, ça promet.


Voici le bon tracé du circuit Bike & Run de La Wantzenau

R-B-Wantz-Trace-reel-2010.JPG

12,7 km en 1h04m26s
soit 5'04'' au km
soit 11,83 km/h

Publié dans Sport

Commenter cet article

Alain 25/01/2010 12:31


Ah ben voilà un parcours GPS juste. Ne faites pas de relais trop longs, ça ne sert à rien... si ça sert à aller de moins en moins vite.
A+.


Papy 25/01/2010 10:45


Bien ton CR Raph - il y a de la technique, de la passion et des perspectives intéressantes ! Au passage, coup de chapeau à Emma pour avoir pédalé dans la boue et ailleurs comme une grande avec une
volonté de gagneuse. En ce qui concerne le contenu du CR, il est proportionnel à la durée de la course : la preuve 55mn de course pour les premiers et 55mn pour lire ton récit - donc le jour où tu
passeras à 50mn, il faudra réduire ton texte...- c'était la boutade du Lundi! Allez, bonne semaine à tous !