Belle journée pour de bons résultats à Rixheim

Publié le par Raphael Siegel

Dimanche 18 Avril 2010, nous étions au duathlon de Rixheim.

 

Une belle journée en perspective, ensoleillée et tempérée, avec un plateau d'athlétes bien garni.

Après les courses Avenir des enfants, place aux grands.

Les habitués de tête de course sont là, Schuler, Oesterlé, Fabian et autres.

Ca promet une bonne bagarre finale.

 

La course est un Sprint de 4,4km de cap, 39,5km de vélo, 4,4km de cap.

La participation peut se faire en individuel pour tout sportif.

Ou en Relais, à 2, un coureur et un cyclisme, ce qui est notre cas, mon père et moi.

Ca nous permet de voir la course de l'intérieur et de mesurer les exploits énormes de ces sportifs.

 

Tout comme le week end dernier à Still, on voit un parc à vélo se remplir avec des machines magnifiques de passionnés, équipées de roues à jantes profilées ou pleine, des guidons avec prolongateurs longs, des cardres carbones, des casques de contre-la-montre, etc...

Cette fois-ci, le drafting est interdit, donc chacun doit se battre seul avec ses moyens.

Le profil du parcours est plat et le vent faible, donc parfait pour les gros rouleurs.

 

La partie course à pied 4,4km se fait sur 2X une boucle de 2,2km environ, départ avec un tour de stade puis sur chemin forestier étroit.

Cette fois, j'ai pris le temps de faire un tour pour prendre des repères et constater l'étroitesse des chemins, tellement serrés qu'il sera difficile de dépasser. Il faut se faire une place dès le départ.

Mon chrono de référence sur la distance est de 20'00", en espérant mieux bien sùr.

 

Briefing, le speacker nous explique qu'en vélo, il est interdit de drafté, mais qu'il est conscient que des groupes vont se former et que les arbitres bénévoles ne sont pas assez nombreux pour tout controler.

En clair, ça voulait presque dire "Messieurs, draftez, il y a peu de chance de vous faire prendre".

 

Départ, je me place en 4e ligne avec les furieux, espérant ne pas me faire marcher dessus.

Sans signalement, un coup de sifflet donne le départ, tous surpris, les fauves sont lachés.

 

Comme prévu, je fais un démarrage rapide pour être bien placé dans l'avant de la course.

Sortie du tour de stade, ça se resserre, les coureurs n'hésitent pas à bousculer, pousser du coude, faire l'intérieur.

Je pense qu'au fil de mon expérience, je vais finir par jouer aussi des coudes, car certains abusent vraiment.

Arrive la partie forestière, tout le monde est en fil indienne sur le petit sentier, je me contente de suivre le rythme qui a ralenti et me convient. Je suis en bonne place, personne devant à dépasser, au contraire, derrière, ça veut passer, donc je fais de la place pour ne pas géner.

A mi-tour, le chemin s'élargit,

Un début de douleur me prend au ventre, celle-la, je la connais, quand je suis à bloque trop longtemps, va falloir gérer.

Avant la fin du premier tour, je regarde ma montre, 9'25" pour 2,2km, c'est énorme, mais je ne tiens pas le deuxième tour comme ça.

Deuxième tour en gestion, les coureurs sont bien plus espacés et je m'accroche aux coureurs qui me dépassent puis je m'arrache pour bien finir et finalement sprinter jusqu'au parc à vélo.

En tout, la distance était de 4,6 km, pour un temps de 20'29", content de moi, avec la gestion de départ.

 

122e lors du passage de relai à mon père qui par aussitôt au galop, ça se passe bien.

Il en a pour plus d'une heure d'effort à vélo.

 

Etant dans le parc à vélo, je peux assister à la transition des concurrents qui en finissent avec le parcours vélo.

Le premier est un relai, le cycliste a tenu une moyenne de presque 44 km/h, dingue.

Ensuite arrive les premiers individuels, Schaffner, qui repart à pied difficilement

suivi de Schuler à 30" qui lui, bondit a grandes foulées,

puis Fabian, Osterlé, tous impressionnant de facilité à la transition.

Mon Frère Alain, qui arrive au parc 7e Sénior, après un super parcours vélo (3e meilleur temps)

et démarre la cap sur un bon rythme.

 

Arrive mon père, qui en fini après 1h06'01" avec 36 km/h en moyenne, 81e au chrono vélo scratch. Excellent.

Un temps canon qui nous ramène à la 83e place scratch.

 

Me voilà reparti pour 2 boucles, cette fois, tout en gestion, les écarts sont fait.

Avec comme objectif revenir sur le relai mixte qui nous précéde de 1'32"

Ma foulée est bonne, connaissant le parcours et la distance, je peux bien gérer.

Début du 2e tour, encore dans le stade, je dépasse la relayeuse du duo mixte, c'est fait.

Et j'enchaine pour la dernière boucle, dépassant quelques coureurs, alors que d'autres me passent à grandes foulées.

Dans ma tête, je prévois à l'avance à quel endroit je vais démarrer le sprint final, en gros à l'entrée du stade.

J'arrive sur la ligne droite qui longe le stade, à l'extérieur, avant d'y entrer, et j'entend Alain qui m'encourage.

Et ça boost, j'accélère pour finir cette ligne droite, passage de la courbe pour entrer dans le stade et je donne tout, dernier virage, un spectateur encourage mon poursuivant à sprinter et j'en fait autant à bloque sans pouvoir le contenir.

Passage sous la banderole avec un chrono de 19'58" pour 4,4km, bien, à mon niveau. 62e chrono sur la cap du deuxième parcours. Ce qui nous fait encore gagner des places.

 

Temps total de l'épreuve      : 1h46'28"

Classement scratch              : 79e            sur 154 participants

Classement Relais H           :    8e            sur    9 équipes H

Classement scratch Relais :    8e            sur  11 équipes

 

Génial, on s'est fait plaisir, s'en aucun accros, en profitant du spectacle de l'intérieur de la course.

En assistant à la victoire de Pascal Schuler.

Et à la performance de Alain qui se classe 9e Sénior, beaucoup mieux que l'an passé, sur un train impressionnant.

Bravo aussi à la belle-soeur, Audrey, qui malgré quelques déboires à réussi à se classer 6e Sénior et rapporter 2 trophés à la maison.

 

Chapeau bas à tous les Duathlètes qui sont vraiment impressionnants en terme de chrono et de facilité

 

Tracé de la partie course à pied, boucle de 2,2 km, éffectuée 4 fois.

 

Tracé Cap Dua Rixheim 2010

Publié dans Les courses

Commenter cet article

Raymond 23/04/2010 21:17


En effet, j'ai trouvé les éléments sur le site "TRIATHLON DES GENERATIONS Challenge ASPTT Mulhouse Triathlon" et ça se passera le 20 juin. Pour moi c'est OK Audrey, reste à trouver un VTT à ma
taille (le mien est capoute) et à convaincre Nicolas !
Epreuve ouverte aux mini poussins, poussins, pupilles, benjamins (1997 à 2004), ainsi qu’aux seniors et vétérans.

Parcours natation : 75m sur le plan d’eau du ‘Village Oxylane’
Parcours vélo (VTT) : 2km dans l’enceinte du ‘Village Oxylane’
Parcours course à pied: 400m sur les chemins du ‘Village Oxylane’
L'épreuve est exclusivement une course relais courue par un binôme adulte – enfant. Les parties natation et vélo sont courues en relais et la course à pied est effectuée en équipe.


LeJaune 23/04/2010 08:53


Hey c'est pas grave nous aussi on nage comme des rochers et pourtant .... Faut se jetter à l'eau les gars...
Allez hein bonne récup, n'en faites pas trop...
Ciao ciao


Raymond 23/04/2010 07:58


Alors là, je me suis planté totalement. Vu sous cet angle, on peut envisager la chose !


ADYT 22/04/2010 22:07


ah non , Papy, je pensais à un duo, vous + Nicolas, vu que c'est un tri relais génération!


Raymond 22/04/2010 21:04


C'est bien pensé Audrey, mais notre problème s'est la partie natation, on nage....mais comme des enclumes ! Alors avec nous les organisateurs devront faire des HS voire des heures de nuit ! Tu
comprends on ne peut pas être compétitif partout ! ! ! Et si on faisait un tri en relais mixte avec toi dans l'eau....= LA SOLUTION, à méditer !!!!!!!!!!